(1927 - 1946)
" Joseph Forget Prop. "


Pinte embossée et pinte avec collet embossé - Denis Morin
Chopine embossée - Olivier Denis
Pinte avec lettres embossées - Paul Conner
Bouchon 42mm - Danny Currie

Laiterie Laurentienne (1927 - 1946)
" J. Forget Prop. "


Bouteilles - Laurier Fluet
Bouchon 42mm - Steve Lussier

D'où vient le nom " Laiterie Laurentienne " ?


Bouchons 42mm et aluminium - Paul Conner


Bouchons 42, 38 et 34mm - André Daunais


Premier bouchon 42mm - Denis Morin
Deuxième bouchon 42mm - André Daunais
Bouchon en aluminium - Pierre Simoneau


Calendrier 1969 - Robert Benoît


Jeton F. Locas - Frank Carreira
Jeton R. Gagnon - Marcel Paquette


Caisses de laiterie - Denis Morin


Opercule à godet de crème - Robert Benoît

Historique

C'est en 1927 que fut fondée la Crémerie Saint-Jérôme par Joseph Forget. Peut-être portait-elle le nom de Laiterie Laurentienne? À l'époque, le lait était transporté de porte-à-porte dans un bidon déposé dans une voiture tirée par un cheval. On puisait à même le bidon pour remplir les contenants des clients. À ses débuts, la Crèmerie produisait et livrait environ 25 pintes de lait par jour.

Les années passent et les affaires vont bien. En 1933, afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle, une nouvelle usine de pasteurisation fut construite. En 1939, la construction d'une nouvelle laiterie devient nécessaire. Cette nouvelle laiterie fut construite à l'endroit même de l'actuelle laiterie "Casavant". On peut parler ici de la laiterie "Casavant" car c'est le 1er avril 1946 que M. Fernand Casavant fit l'acquisition de la "Crémerie Saint-Jérôme".

Il est à noter qu'en plus d'embouteiller le lait pour ses propres clients, la "Crémerie Saint-Jérôme" fait l'embouteillage de lait pour d'autres laiteries des environs, notamment la "Laiterie Lemay" de Brownsburg.

Suite... Historique "Laiterie Casavant"

Révisé 21-03-2015
Valid HTML 4.01 Transitional