(1928 - 1973)


Raoul Gingras du 755, 23ième ave. Rosemont livreur de lait pour la "Laiterie Perfection"


Voiture à cheval - Économusée de Charlevoix



Photos prises dans la cour, coin Jeanne D'Arc et Rouen.
L'attelage double est celui de du laitier Henri Proulx. Sa route était dans le quartier chinois.
Photos - Fernand Corbeil


Bouteilles - Denis Morin
Bouchon 34mm - Paul Conner


Bouteilles - Denis Morin
Bouchon 42mm - Paul Conner


Pinte et bouchon 42mm - Paul Conner
Chopine et demiard - Denis Morin


Première chopine - Paul Conner
Deuxième chopine - Pierre St-Amand
Demiard - Denis Morin
Bouchon 38mm - Steve Lussier


Bouchons 42mm - Paul Conner



Bouchons 42mm - Robert Benoît


Couvercle de godet laitier - Dale Peacock


Page du Lovell digitalisée par : Gilles Legault

Étiquettes pour bidons - Helen Kerfoot

Historique

La laiterie était située rue Chambly tandis que l'écurie et le garage était situés au 2741 rue Desjardins juste au nord de Boyce (aujourd'hui Pierre-de-Coubertin). On parle de la fin des années 1920. Vers 1940 ou 1941, l'écurie et le garage ont été déménagés sur la rue Jeanne d'Arc au coin de Rouen. Je n'ai jamais été capable d'établir une date exacte mais en 1942, ils étaient là! Le contremaître de l'écurie était Aurèle Corbeil (information de son fils Fernand).

Vers 1918, l'endroit était occupé par l'ancien garage municipal de "Ville Maisonneuve" qui a été annexée à Montréal aussi vers 1918. Par la suite, dans les années 30, cet endroit était celui du garage de la police de Montréal pour l'est de la ville.

L'emplacement était vaste; de Rouen jusqu'à environ 100 pieds au nord de l'ancienne voie ferrée et de Jeanne d'Arc jusqu'à environ 200 pieds vers l'ouest. Les bâtiments étaient construits pour durer, pierre, briques et ciment. Sur cette rue, il y avait 2 semi-détachés dont les numéros civiques étaient 2130, 2132 et 2134... Aurèle Corbeil habitait au 2132 tandis que René Simard (mécanicien du garage) habitait le 2134. D'autres membres de ces familles ont travaillé comme voituriers; il s'agit de Hector Corbeil (contremaître du garage) et d'Eugène Simard.

Les principaux actionnaires de la Laiterie Perfection étaient Iréné Monette et Joseph Hébert et peut-être aussi d'autres que je connais pas. Mon père y a travaillé de 1942 à 1955 comme voiturier. Il construisait les voitures et les boites de camions. Il faisait tout, le bois, la tôle, la peinture, la soudure, etc. Dans ces années-là, un de mes oncles travaillait à la laiterie.

Au grand regret de toute la famille, le complexe a été vendu et évacué le 1er mai 1955. Malheureusement je n'ai pas de photos. J'ai déjà fait des recherches au archives de la Ville de Montréal, sans succès.

Vers 1933, il y avait une succursale de la laiterie qui était située au 110 Marché Atwater.

Informations : Guy Simard et Fernand Corbeil


Publicité sur buvard - Robert Benoît

Révisé 18-03-2017
Valid HTML 4.01 Transitional