(1931 - 1967)


Partie de sucre du 20 mars 1946
Photo de M. Robert Gaudet

3ième rangée : A. Belisle, O. Doyon, E. Galipeau, J. C. Lauzon, J. Forgues et R. Vachon
2ième rangée
: J. Trudeau, M. Chartrand, S. Desjardins, M. Carr, J.A. Raymond, L. Belisle, J. A. Houle, O. R. Gravel, Z. Galipeau, J. C. A. Lemieux et F. Gaudet
1ère rangée
: H. Lalande, H. Bique, V. Grenier, D. Gaudet, H. Dupuis, P. Calder, E. Forgues, E. Poupart et J. Robert


Bouteilles - Denis Morin

Visite Royale 1939 bouchon  42mm - Chris Hunt

 


Premiers bouchons 42 et 34mm - Paul Conner
Deux derniers bouchons 42mm - André Daunais

 
 

Premiers Bouchon 42mm - Pierre St-Amand
Deux derniers bouchons  42mm   - Dale Peacock

 


 Premiers Bouchon 34mm - Paul Conner
Quatre derniers bouchons  34mm   - Dale Peacock

 

Affiche publicitaire carton 16 X 28 po.    - Steve Lussier

Camions "Laiterie Idéale" Photo1 - Photo 2


M. Léo Cloutier était livreur pour la Laiterie Idéale en 1945 - Photo Denis Morin


M. Cloutier et son fils Jean-Claude devant un camion Dodge 1948 de la Laiterie Idéale - Photo Denis Morin



Bons - Denis Morin
Bref historique

M. Cloutier a débuté comme livreur de lait pour la Laiterie Idéale. Plus tard il est devenu laitier indépendant et il allait s'approvisionner de produits laitiers aux différentes laiteries de la région.

Léo Cloutier était marié à Marie Jeanne Poiré. Aujourd'hui, en 2005, Mme. Poiré a 88 ans et elle est toujours bien vivante.

M. Cloutier avait quatre chevaux qu'il utilisait pour aller faire ses routes de lait. Lorsque le cheval qu'il utilisait était trop fatigué ou trop vieux pour faire la journée complète de travail, un autre venait le remplacer.

"Nous habitions au deuxième étage se souvient Pierre Cloutier, un autre fils de Léo; lorsque les attelages des chevaux brisaient, c'est mon père qui effectuait les réparations à l'intérieur même de notre logis!"

Source : Pierre Cloutier
Recherches : Denis Morin


Carte d'affaires - J. G. Comtois

Avant 1931, le 2080 l'Espérance n'apparaît pas dans les lovell's de Montréal.
Cette adresse y apparaît pour la Laiterie Idéale de 1931 à 1967.

Dans les Lovell's de 1926 à 1931, nous retrouvons l'inscription de Donat Gaudet et de ses trois associés
(Marcel Bélisle, J. Aimé Raymond et Émile Forgues) inscrits à l'adresse du 2221 de la rue Dufresne à Montréal

Recherches : Gilles Legault

Historique

C'est au début des années 20 que M. Donat Gaudet commença à vendre du lait.  Il embouteillait seul son lait dans le sous-sol de sa maison et allait le vendre. Ce n'est cependant qu'en 1928 que la laiterie fut officiellement enregistrée dans le bottin "Pages jaunes de Bell Canada".

Au début des années 30, trois associés sont venus se joindre à lui; Messieurs J. Aimé Raymond, Emile Forgues qui avait ses bouteilles et Marcel Bélisle. C'est ainsi que la "Laiterie Idéale" fut fondée.

Elle couvrait une bonne partie de la ville de Montréal. Pendant la guerre, le marché était difficile et la compétition était aussi très présente. Malgré toutes ces difficultés, le travail acharné de chacun ainsi qu'une gestion serrée de la laiterie ont permis à la Laiterie Idéale de demeurer en opération sous la gestion de la famille Gaudet, jusqu'en 1965.

Cette année-là, la laiterie fut vendue par les frères Fernand et Maurice Gaudet. Deux ans plus tard, les nouveaux propriétaires ont cédé la laiterie à Sealtest qui s'en porta acquéreur.

Sources: MM. Robert et Pierre Gaudet, petits-fils de M. Donat Gaudet.


Publicité de 1939 - Pierre Gagné

Révisé 03-11-2012
Valid HTML 4.01 Transitional