Caillé et Fils Dairy (1948 - 1954)
Mont Bruno Dairy (1954 - 1979)


Embossed quart - Denis Caillé, son of René Caillé
Red quart - Robert Benoît

42mm caps
Claude Aubé


Alum. cap - Marie Joncas


42mm cap - Paul Conner

Historic
English translation should follow...

En 1926, pour faire vivre sa famille de 11 enfants, 6 filles et 5 garçons, Joseph Albéric Caillé exerçait les métiers de cultivateur et de marchand de glace. La glace était livrée à St-Bruno, St-Basile et St-Hubert. Sa ferme était située où se trouve aujourd'hui la compagnie "Natrel", 57 Rabastalière O.


"Natrel", 57 Rabastalière O. (Photo 1999)

Entre 1930 et 1953, M. Caillé, aidé de ses 5 fils, René, Bernard, Henri, Gérald et André, allait vendre le lait de son troupeau en même temps qu'il faisait la livraison de la glace. Au début, le lait était embouteillé dans des bouteilles sans nom, achetées de la compagnie De Laval.

En 1948, le temps était à la pasteurisation du lait et si les Caillé voulaient continuer dans cette voie, il fallait s'équiper en conséquence. Le père Albéric en avait pourtant plein les bras et ne désirait pas le lancer dans cette nouvelle aventure, car s'en était toute une à l'époque.

Cependant, René en tête, secondé par ses frères Bernard, Henri et Gérald, décidèrent de lancer l'entreprise "Caillé et Fils". Le père Alberic, tout en restant à l'écart de cette nouvelle entreprise, n'hésita pas à endosser un emprunt de quelque $7000,00 pour acheter et installer l'équipement requis par la pasteurisation, alors qu'il y avait un marché limité à 300 pintes de lait par jour. Dans le but d'identifier le lait de leur production dont ils étaient fiers, et afin de s'assurer du retour de leurs bouteilles, René commanda des bouteilles (pintes embossées) identifiées à leur nom.

Ils font tout eux-mêmes : cueillette du lait venant de l'extérieur, la traite des 40 vaches de leur troupeau, la production à la laiterie, la vente, la livraison avec une voiture à cheval jusqu'en 1951. Les heures et le travail ne se comptent pas, car il faut continuer de cultiver les terres et faire la livraison de la glace jusqu'en 1954.

Le 12 septembre 1953, un violent incendie détruisit la grange-étable, mais le troupeau est sauvé de justesse et en décembre, le père Albéric décède! C'est alors René qui devient le chef de famille. En accord avec ses frères, les terres sont vendues pour mieux se concentrer sur l'entreprise laitière.

C'est ainsi que l'année suivante, en 1954, naît l'entreprise connue sous le nom de "Laiterie Mont Bruno Dairy Inc." (nouvelles bouteilles, "pintes seulement" identifiées en rouge). Les décisions doivent être prises rapidement et c'est ainsi que débute la construction des immeubles que nous connaissons aujourd'hui, quoique plusieurs fois agrandis.


Laiterie Mont St-Bruno Inc. (Photo 1986)

En 1955, le plus jeune des frères, André, se joint à l'équipe à l'âge de 15 ans. Il est celui qui ira suivre les cours à l'École de Laiterie de Saint-Hyacinthe pour devenir le technicien en charge du laboratoire de la laiterie. Le cercle des cadres est ainsi complété alors que l'on affiche une production de 1,000 pintes de lait par jour.

Mais qui sont ces hommes animés d'un même idéal, se partageant si bien les responsabilités et le travail? Dans l'ordre du plus vieux au plus jeune :



René (83 ans) et son épouse Thérèse Archambault (Fév. 2003)

Ils eurent 4 enfants, 2 filles et 2 garçons. Ses deux fils, Claude et Denis travaillent chez "Natrel" qui est toujours située au 57, Rabastalière O. à Mont Saint-Bruno. Claude est au marketing et Denis est technicien en informatique.

Bernard, marié et père de trois enfants, était directeur de la maintenance. On peut facilement s'imaginer qu'avec le développement si rapide de l'entreprise, il fallait du talent et consacrer beaucoup de temps pour que tout fonctionne harmonieusement. Il était aussi responsable des achats de lait, au début les bidons, par la suite, les camions citernes.

Henri, marié et père de 4 enfants, était vendeur laitier, secteur résidentiel. René mentionne qu'il était un des meilleurs vendeurs pour aller chercher de nouveaux clients et ouvrir de nouvelles routes de lait.

Gérald, marié et père de 4 enfants, était directeur au marketing. Vendeur en gros dans le secteur commercial, la mise en marché, les étalages, c'était son affaire. Il s'en occupait d'ailleurs fort bien car les ventes étaient là pour le prouver!

André, le plus jeune, marié lui aussi et père de 4 enfants, diplômé de l'École de Laiteries de Saint-Hyacinthe était le technicien. Il dirigeait la production, ce qui n'est pas la moindre des responsabilités.

Le travail discipliné de chacun a donc permis à la "Laiterie MontBruno" de progresser rapidement. En 1979, "Agropur" qui regroupait déjà plusieurs autres laiteries de la région, négocie l'achat de la Laiterie "Mont Bruno" et l'offre fut acceptée.

Sources : Mr. Mrs. René Caillé, met in February 2003
Book : "Agropur" Claude Beauchamp P. 273

Searches : Jean-Guy Comtois


Butter parchment wrapper - J. G. Comtois


Dairy coupons - Steve Lussier


Mr. Fernand Raymond had a milk route in Chambly area.
First dairy coupon - Paul Conner
Second dairy coupon - Steve Lussier


Marcel Labarre and Claude Martin were milkmen at Mont St-Bruno Dairy
Green and red Dairy coupons - Paul Conner
Information and gray coupons - Steve Lussier


Egg carton - Steve Lussier


Dairy crate - Denis Morin


Creamer lids - Claude Pelletier


Creamer lids - Robert Benoît

Updated 2014-07-17
Valid HTML 4.01 Transitional